Londres – Jours 1 et 2 : arrivée, Camden Market et Musée d’Histoire Naturelle

Ouh, que ce mois de mars est passé à une vitesse folle… Tellement, que je n’ai rien posté – il faut dire que j’ai enchaîné une petite bronchite, un problème de mâchoire et la fatigue qui a découlé de tout ça… Ah, et au milieu de tout ça, quelques moments de geekerie (je farme Final Fantasy X en ce moment…), mais surtout, quelques jours de vacances à Londres. Et c’est justement ces quelques jours que je viens vous raconter ici !

En Janvier, un matin que je surfais sur Facebook, j’ai vu passer une publicité Eurostar pour des billets à prix réduits pour Londres. Si vous avez lu mes articles concernant mon voyage là-bas en décembre 2016, vous le savez, j’ai eu un énorme coup de cœur pour cette ville. J’ai converti mes parents, qui y sont retournés avant moi, et y retourner me démangeait vraiment. Autant dire que cette publicité tombait très bien ! Bref, 68 € en moins sur mon compte bancaire plus tard, j’avais mes billets pour 3 jours et demi, du 7 au 11 mars. (Trois jours complets, et deux moitiés de demi-journées, enfin plus ou moins aha)

Autant annoncer la couleur tout de suite : suite à un problème de santé survenu pendant mon voyage, l’impression que ce séjour me laisse est vraiment mitigée… Je vais être obligée d’y retourner une nouvelle fois pour me refaire une impression, mince alors ! Bref, je vous en parlerai un peu plus loin, mais, oui, ce souci de santé m’a un peu gâché ces quelques jours que j’attendais avec une grande impatience… Mais s’il n’y avait que ça, ça serait pas drôle. Pour résumer ce séjour en quelques jours ? Le séjour de la loose (ou presque).

Jour 1

J’aurais dû m’en douter en vrai, parce que avant même de partir, on m’a subtilement annoncé la couleur. Mon train partait vers 13h, arrivée heure locale vers 15h45 ; évidemment, il est parti avec quasiment une heure de retard. Résultat, arrivée à St Pancras presque 17h, j’étais un peu saoulée parce que je partais déjà pas longtemps, alors si en plus on me sucrait une heure par ci une heure par là… Enfin au moins, point positif, quand je suis arrivée, il faisait un temps magnifique. Je m’étais payée un temps nuageux et grisâtre lors de mon premier séjour, du coup j’étais contente. (Bien évidemment, ça n’a pas duré longtemps aha)

Bref, donc une fois arrivée, je suis allée faire mon check-in à l’hôtel ; comme la première fois, j’ai repris un studio chez Studios2Let Cartwright Garden. Cette fois j’avais pris un studio un peu moins cher que le premier, donc forcément moins grand, bâtiment différent… Au final je me suis retrouvée deux entrées plus loin, mais même étage et même côté de l’immeuble.

Une fois mes affaires déposées, je suis allée me promener du côté d’Oxford Circus ; cette fois-ci, pour les transports, mes parents m’avaient prêté une de leurs Oyster Card. Je recommande d’ailleurs vivement, au moins la carte ne se démagnétise pas comme la TravelCard en carton que j’avais pris lors de mon premier séjour.

Bref, rien dans ce que j’avais prévu de visiter lors de ce séjour n’était encore ouvert vu l’heure qu’il était, je suis donc partie faire du shopping. Comme la loose ne faisait que commencer avec moi, il m’est bien sûr arrivé quelque chose pendant ma session shopping… Disons qu’heureusement que je portais une doudoune longue, parce que visiblement mon jean n’a pas aimé mes accroupissements à répétition dans un des magasins et il avait décidé de bieeeeeen me le faire savoir. (Aka, la déchirure partait de l’entrejambe et remontait jusqu’au milieu des fesses. Impossible à rater, donc). Et surtout, heureusement qu’exceptionnellement j’avais emmené deux jeans de rechange (au lieu d’un seul comme je le fais habituellement). Le point noir de l’histoire, enfin en plus de ça ? Je l’avais acheté en novembre ou décembre et c’était celui dans lequel j’étais le plus à l’aise…

Enfin, du coup, vu que j’avais une doudoune qui cachait la catastrophe, j’ai continué mon shopping tranquillement, et après avoir réglé, je suis remontée à Oxford Street pour aller manger au petit italien où j’avais déjà mangé lors de mon premier séjour. C’est là que j’ai eu ma première douleur à la mâchoire mais bon, je ne me suis pas plus inquiétée que ça, c’est passé assez vite, j’ai juste pensé que j’avais ouvert la bouche trop grand trop vite. (Si seulement…)

Après m’être rempli l’estomac (j’avais super la dalle en fait), je me suis rappelée que Leicester Square et Picadilly Circus étaient pas super loin, donc j’ai décidé d’y aller tranquillement à pieds (20-25 minutes à peu près). J’aime beaucoup ces quartiers, ça fourmille toujours de gens et d’animations… Par exemple à Picadilly Circus, au pied de la statue, il y avait un jeune chanteur qui se débrouillait pas trop mal. Je n’ai pas tout enregistré, juste quelques secondes :

Je suis restée l’écouter 5 ou 10 minutes parce que c’était vraiment pas mal, puis je suis repartie direction Leicester Square, et surtout, M&M’s World, pour acheter quelques trucs pour ma sœur et quelques collègues. Et une fois mes emplettes faites, je suis retournée à mon hôtel pour me coucher parce que mine de rien, j’étais fatiguée. Bon, le point négatif de ce studio, c’était l’isolation, et surtout l’organisation de la pièce ; vous l’avez peut-être remarqué sur les photos que j’ai mises plus haut, mais la tête de lit est devant la fenêtre. J’aurais pu dormir dans l’autre sens mais vu que je sors les pieds de sous la couette quand je dors, je me suis dit que j’allais me les cailler… Mais bon, j’ai quand même pas trop mal dormi.

Jour 2

Comme c’était mon premier jour de « vacances »/week-end prolongé, je me suis accordée une petite grasse matinée. Du coup, debout à 9h30, pour arriver vers 11h dans le quartien de Camden. Et là, en me réveillant… Je me suis rendue compte que j’avais la mâchoire bloquée. Impossible de l’ouvrir plus de deux ou trois centimètres. La brosse à dent passait, mais difficilement, et je ne vous parle même pas de bailler ou petit-déjeuner… Bon, du coup, je me suis quand même préparée, et à la gare d’Euston, avant de prendre le métro, je suis passée rapidement voir à la pharmacie Boots s’ils avaient pas des bains de bouche antiseptiques. J’en ai vu quelques uns mais vu que j’allais me balader, je me suis dit que je repasserais plus tard pour en prendre un.

Enfin bref, ensuite, direction Camden, donc. Le ciel était nuageux et gris au possible, il y avait un vent pas possible… J’étais un peu dégoûtée que le beau temps de la veille se soit déjà fait la malle, clairement ! D’autant que d’après les dires des gens ayant déjà été à Camden, l’ambiance change du tout au tout selon s’il fait beau ou pas. Enfin bon, tant pis, j’y suis allée quand même… Et j’ai été assez surprise du changement de décor ! Je ne crois pas que j’avais déjà vu des photos ou vidéos du quartier, du coup je ne m’attendais pas du tout à ça. J’ai pas mal aimé les devantures des bâtiments, et leurs façades colorées m’ont un peu faite penser à Burano, à Venise.

À la base je prévoyais d’aller jusqu’au marché de Camden, mais je me suis un peu plantée et je me suis arrêtée plus tôt, au Camden Lock Market, que j’ai pris donc pour le Camden Market et qui se trouve dans un genre d’entrepôt à étage. Les stands sont divers et variés – arts, bijoux, savons faits main mais aussi nourriture. À l’extérieur du bâtiment, il y a une petite rue quasi-entièrement remplie de stands de nourriture des quatre coins du monde. Ça sentait vachement bon, mais j’avais pas encore assez faim pour manger… Enfin à défaut, j’ai acheté une jolie petite montre à gousset et deux savons faits main.

Vers 11h45-12h, j’ai repris le métro direction Oxford Circus pour aller manger. Je savais pas trop où manger, vu qu’avec mon problème de mâchoire c’était compliqué, et en regardant sur Maps j’ai réalisé qu’il y avait un Pain Quotidien, qui a donc été mon choix du midi. Leur chili sin carne était pas mauvais et un peu liquide, mais même comme ça c’était galère de manger… Comme je commençais vraiment à m’inquiéter, je suis repassée à la pharmacie, j’ai acheté mon bain de bouche antiseptique et je suis retournée à l’hôtel en faire un immédiatement. Spoiler : le bain de bouche était inefficace au possible. Mais bon, j’en reparlerai plus tard.

Bref, du coup, après cet épisode santé, je suis repartie, cette fois direction le Musée d’Histoire Naturelle de Londres. Le bâtiment est absolument ma-gni-fi-que, aussi bien dehors que dedans… Et en plus, entretemps le ciel s’était dégagé, j’étais super contente.

L’entrée du musée était gratuite, et comme c’était un jour en semaine, il n’y avait franchement pas grand monde. Le hall d’entrée est absolument immense, et avec son gigantesque squelette de baleine, ça donne vite le vertige… J’ai fait le tour en 1h (mais bon, je marche vite et je ne m’attarde pas des masses devant chaque chose, donc si vous êtes à plusieurs ou que vous aimez prendre votre temps, ça durera sans doute plus longtemps). En plus de proposer un contenu intéressant et de qualité, le musée a une architecture absolument impressionnante. J’ai doublement aimé le visiter rien que pour ça !

Mais ma partie préférée a été sans conteste le hall consacré aux pierres de toutes sortes. Et très exactement, j’ai beaucoup aimé voir les versions brutes et taillées des différents types de pierres.

Mention spéciale pour le coffre-fort et ses joyaux divers, notamment la « Aurora Pyramid of Hope » ; une collection de 296 diamants naturels, de couleurs différentes – en fait, ils couvrent les différentes couleurs possibles qu’un diamant peut avoir. Et donc ces diamants sont organisés en une pyramide, et le plus impressionnant… C’est qu’ils se révèlent de couleur totalement différente selon si la lumière est naturelle ou si c’est une lumière ultra-violette. Vraiment, impressionnant et magnifique ! (Je sais, je me répète un peu mais je trouve pas de mot plus fort pour exprimer mon ressenti aha)

Vers 15h30, donc, après mon petit tour d’une heure, je suis repartie, cette fois direction Hyde Park, avec un petit arrêt au célèbre grand magasin Harrods. En vrai, j’ai pas trouvé ça fantastique – que des boutiques de luxe, où les vendeurs ne te calculent même pas parce que pas spécialement bien habillée, classe ou quoique ce soit… J’en suis assez vite ressortie.

Du côté de Hyde Park, je voulais aller faire un tour à Marble Arch, que je n’avais vu que de loin la fois précédente. Après un passage du côté de Wellington Arch, j’ai traversé Hyde Park à pied (20 bonnes minutes de marche mine de rien), puis je suis remontée le long d’Oxford Street, à la recherche d’un salon de thé.

Maps m’en avait indiqué un, The Tea Terrasse, un peu plus haut sur la rue… Le trouver n’a pas été de la tarte. Une fois arrivée à la supposée adresse, j’y ai vu un grand magasin, House of Fraser, mais point de salon de thé. J’ai fait le tour, mais toujours pas… Du coup, je suis entrée dans le magasin, en me disant que peut-être il était dans le bâtiment, bien que rien ne soit indiqué. J’ai bien fait, parce qu’arrivée près des escaliers (après des agressions olfactives parce que les stands sur le chemin sont exclusivement des stands de beauté, maquillage et parfum), il y avait une plaque indiquant ce qu’on pouvait trouver à quel étage, et, effectivement, The Tea Terrasse était au 5e étage du magasin.

Honnêtement, c’est l’endroit le plus kitsch que j’aie vu à Londres jusqu’à présent. La décoration m’a faite penser à un mix de Cendrillon, La Belle au Bois Dormant et Alice au Pays des Merveilles. Mais c’était vraiment sympa et plutôt bon – heureusement, vu le prix… Mais en même temps, vu les quantités, le prix est plutôt correct : j’ai pris un “traditional afternoon tea” à £22.75 ainsi qu’une limonade à £3.35 ; je sais pas pourquoi la vendeuse m’a demandé si c’était pour 1 ou 2 personnes, mais quand j’ai vu arriver la nourriture, j’ai bien cru qu’elle s’était trompée et avait noté pour deux : mon thé au jasmin (une théière entière au passage) était accompagné d’un service à trois étages, avec quatre mini-sandwiches au saumon fumé et au thon-mayonnaise-concombre, deux gros scones et trois tranches de gâteau… Le seul point noir, c’était le fait que les scones avaient clairement été décongelés, ils s’émiettaient trop, mais sinon, rien à redire, tout était super bon. J’ai clairement pas pu tout finir, par contre, du coup ils m’ont gentiment emballé les tranches de gâteaux dans du papier d’aluminium pour que je puisse partir avec.

(Pour info, oui il est possible de s’installer dans le carrosse, il faut juste demander xD)

Je suis repartie sur les coups de 18h, j’avais clairement plus faim après ça et ma mâchoire me faisait de plus en plus mal… Je suis donc remontée à pied jusqu’à Oxford Circus pour aller prendre le métro en vue de rentrer à l’hôtel, et là. OMG. Je suis tombée en pleine heure de pointe. J’ai pas pris de photos mais j’aurais dû ; disons que j’ai jamais vu ça à Paris (je prends peut-être pas les bonnes lignes ? xD) à part à Parc des Expositions en sortie de Japan Expo vers 17h-18h. C’est-à-dire que la station, les quais, tout ça, devaient être tellement blindés, que ça dégueulait littéralement de gens autour des entrées de métro. Dans la rue. Sur le trottoir. Oui oui. Genre impossible de traverser le trottoir, fallait passer par la route pour espérer contourner la foule. Bref, quand j’ai vu ça, je me suis dit que c’était mort, j’attendais pas que ça se résorbe hein. Je suis repartie à pied direction Picadilly Circus, en espérant que ça serait moins blindé… Et effectivement, quasiment pas un chat. Du coup, je comprends pas trop les gens qui préfèrent se tasser en espérant pouvoir rentrer dans une station prendre un métro, quand tu peux en prendre un autre 15 minutes à pied plus loin. Mais bon, c’est leur problème hein…

Enfin bon, je suis donc rentrée, je ne suis clairement pas ressortie pour manger parce qu’avec l’afternoon tea, j’avais l’estomac ultra-rempli. Du coup, je me suis posée pour lire (L’Âge des Cinq de Trudi Canavan, chronique à venir bientôt !) et comme je suis débile, je me suis couchée à 1h15 alors que je devais me lever à 7h30 le lendemain matin.

Mais ceci est une autre histoire et fera l’objet d’un nouvel article celui-ci commence à être bien long déjà… On se retrouve donc très bientôt pour la suite : Sky Garden, Windsor Castle et afternoon tea 😉

Catégories
Angleterre Londres Voyages
Plus d'articles
Londres – Jour 3 : Westminster Abbey, London Eye et Oxford Street
Londres – Jour 3 : Sky Garden, Windsor Castle et afternoon tea
Londres – Jour 2, partie 2 : London Pass, Covent Garden et Hyde Park
Partager
0 commentaires

Pas de commentaire sur cet article.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Julie Franel © All rights reserved.