Venise – Jour 1 : Piazza San Marco

Ce premier jour de visite à Venise n’a pas été le plus prolifique, très clairement. Déjà, j’ai raté mon réveil : au lieu de me lever à 8h, je me suis levée à 9h30… J’avais prévu d’aller à la Piazza San Marco – Place Saint Marc en français, un des lieux cultes de Venise – ce jour-là, mais j’espérais y arriver tôt pour avoir ne pas avoir trop de touristes dans les files d’attente… Ben c’était un peu raté 🙁 le temps de me préparer, j’ai quitté l’hôtel vers 10h30…

En partant j’ai vu que les fenêtres du salon commun, donnant sur le Grand Canal, étaient ouvertes, du coup j’en ai profité pour aller prendre quelques photos depuis le balcon.

Heureusement, pour rattraper ce début de journée raté, il faisait un temps absolument MA-GNI-FI-QUE. J’ai vraiment été gâtée à ce niveau-là, parce qu’à part lors de mon arrivée la veille et le début de la deuxième journée, j’ai eu un temps superbe, avec un beau ciel bleu, j’étais super contente 😀 enfin bref, du coup, comme je n’étais plus à ça près pour l’heure d’arrivée à la Piazza, je me suis arrêtée prendre quelques photos, d’abord de l’avenue passante près de mon hôtel…

Et puis du pont du Rialto, un des quatre ponts qui surplombent le Grand Canal de Venise, ainsi que du Grand Canal et ses environs :

Puis j’ai fini par arriver à la Piazza San Marco ! C’est assez immense et vraiment magnifique, surtout par beau temps, mais alors, quel monde ! Et pourtant je suis partie hors période estivale, carnaval ou vacances scolaires… Je n’ose même pas imaginer à quel point ça peut être blindé de monde à ces moments-là. Si vous devez y aller un jour, clairement, évitez ces périodes-là si vous le pouvez.

J’ai commencé par faire un tour de la place pour tout prendre en photo ! Avec pour commencer, la place en elle-même, sa Torre dell’Orologio et la Piazzeta San Marco – la partie de la place entre le Palazzo Ducale et la Biblioteca Marciana :

La Piazza San Marco comporte également la Basilique du même nom ; il y avait une file d’attente assez impressionnante quand je suis arrivée, aussi je n’ai pas voulu y rentrer… Je ne l’ai fait que plus tard, en début d’après-midi, quand tout le monde est parti manger. Je me répète un peu mais, vraiment, c’est aussi magnifique, aussi bien de l’extérieur que l’intérieur. Malheureusement, les photos à l’intérieur sont interdites – ce qui n’a pas empêché des touristes d’en prendre quand même, les gens qui surveillent gueulent “Pas de photos !” mais comme ils ne sanctionnent pas… Bah les gens continuent. L’entrée de la Basilique est gratuite, par contre si vous souhaitez explorer plus profondément la Basilique, vous devez payer – 5 € par ci, 8 € par là…

Parmi les monuments notables de la Piazza, on trouve aussi, évidemment, le Palazzo Ducale (Palais des Doges en français). De même que pour la Basilique, quand je suis arrivée, il y avait une file d’attente monumentale, j’ai donc laissé tomber en me disant que j’irais le troisième jour. Au final, j’ai été le visiter lors du deuxième jour donc je développerai plus lors du post consacré à cette journée, mais voici quand même les photos de l’extérieur que j’ai prises :

Sur l’avant-dernière photo, on peut voir un pont blindé de gens… C’est parce que c’est un des deux ponts d’où on peut voir le fameux Ponte dei Sospiri (Pont des Soupirs), qui relie les prisons aux cellules d’interrogatoire du Palazzo Ducale. Pour le coup, je n’ai été le prendre en photo que lors du troisième jour, l’idée de me frayer un chemin entre la masse de gens pour le voir ne m’enchantant qu’à moitié…

Finalement, le Campanile San Marco, un grand clocher au sommet duquel il est possible de monter pour avoir une vue imprenable sur Venise. Ça a été mon activité majeure de la journée – outre prendre des photos, évidemment. L’entrée est payante, de l’ordre de 8 €, par contre, pour information, ils ne prennent la carte bleue qu’à partir de 30 €. Donc prévoyez du liquide ! Perso, je me suis faite avoir, et c’est en arrivant quasiment à la caisse que je m’en suis rendue compte, donc j’ai dû sortir, aller tirer des sous (il y a un distributeur à côté de la Torre dell’Orologio, dans la boutique Travelex) et refaire la queue.

Pour monter au sommet du Campanile, on utilise un ascenseur – pour en redescendre aussi. Je m’attendais à mourir en montant un escalier interminable, j’ai été assez agréablement surprise 😀 et évidemment, la vue depuis les hauteurs du clocher est vraiment superbe. Jugez-en par vous-même :

Chaque cloche du Campanile a une fonction spécifique – on peut l’apprendre en prenant l’audio-guide fourni à l’entrée, personnellement je m’en suis passé, mais voilà, si ça vous intéresse…

Après être redescendue du Campanile, comme il était bien 12h30, je me suis dit que j’allais aller manger. Je suis donc allée au Rio Venice, un petit restaurant que j’avais repéré le matin même sur le chemin pour la Piazza ; globalement, la pizza était plutôt bonne, mais alors le temps d’attente… Je suis arrivée vers 12h35, j’étais la seule cliente, et j’ai attendu 30 minutes ma pizza (qui était à peine cuite – comme je les aime – mais du coup je vois pas ce qui leur a pris autant de temps, sérieusement).

J’ai mangé tranquillement et j’ai réglé ; d’ailleurs, sachez que dans les restaurants de Venise (ou en tout cas, la majorité), les prix affichés sur la carte n’incluent pas toujours le prix du couvert (oui, vous devez payer votre couvert et votre place à une table) ou le service. Le prix du couvert va de 1 € à 6 € par personne et est généralement indiqué sur la carte, quant au service c’est selon votre appréciation (mais même s’il est inclus, rien ne vous empêche de laisser un pourboire). De même, si vous demandez de l’eau, vous vous retrouverez généralement avec une bouteille d’eau à 3 ou 4 €, ils ne servent pas ou rarement d’eau du robinet. Prévoyez donc tout ça dans votre budget si vous y allez !

Enfin bref, après ça, je suis retournée du côté de la Piazza, pour visiter le Palazzo Ducale et/ou la Basilique. Comme je le dis plus haut, la file d’attente du Palazzo m’a un peu découragée, par contre il n’y en avait plus du tout pour la Basilique, j’ai donc décidé d’y aller. J’en ai fait le tour assez rapidement, puis je suis sortie pour aller voir du côté du Palazzo Ducale. Sauf que là, j’ai commencé à voir mal à la tête… Et évidemment, je n’avais pas de Doliprane sur moi, c’était resté à l’hôtel. J’y suis donc retournée, sauf qu’arrivée là-bas, je commençais à avoir des nausées, bref la totale. Après coup, je soupçonne une intoxication alimentaire ou un truc du genre, je ne sais juste pas si c’était le repas du midi, ou celui de la veille… Mais du coup, j’ai préféré m’allonger un peu en me disant que j’allais me reposer une heure et si ça allait mieux, j’allais repartir. Au final, j’ai dormi 3h, j’ai refait surface vers 19h, effectivement ça allait beaucoup mieux… Mais ça m’a un peu agacée de perdre la moitié de mon après-midi à cause de ça.

Vu l’heure qu’il était, et la nuit noire qui était tombée, je suis juste ressortie pour trouver une supérette pour acheter de l’eau et des gâteaux pour le petit-déjeuner – la plus proche était près du Rialto, j’en ai profité pour prendre quelques photos de nuit mais bon, sans une bonne luminosité, la qualité des photos est pas fantastique… – puis je suis retournée me coucher.

Voilà pour cette première journée, entre le ratage de réveil le matin et l’intoxication alimentaire l’après-midi j’étais un peu dégoûtée quand même… Mais je me suis rattrapée les deux autres jours, heureusement. Du coup, on se retrouve prochainement pour l’article sur ma deuxième journée 😉

Catégories
Italie Venise Voyages
Plus d'articles
Venise – Préparation du voyage et arrivée
Venise – Jours 3 et 4 : Murano, Burano, promenade en vaporetto et retour
Venise – Jour 2 : balade en gondole, visite du Palazzo Ducale et masque vénitien
Partager
0 commentaires

Pas de commentaire sur cet article.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Julie Franel © All rights reserved.