Looking for something?

RECHERCHER

A PROPOS

Julie
26 ans, étudiante en informatique (EPITECH), développeuse freelance de temps en temps, en échange aux USA pour les huit prochains mois ! Plus...

SOCIAL

COMMENTAIRES RÉCENTS

  • Trois jours à Las Vegas – Hakuren
    12 mois ago
    On: Le Grand Canyon "[…] Californie, Las Vegas, Voyages Le Grand Canyon […]... "
  • Julie
    1 année ago
    On: Hike à Anza Borrego "Ah, ça, c'est sûr !!... "
  • carroue patrice
    1 année ago
    On: Hike à Anza Borrego "Ben ma julie, tu n'es pas prête pour faire KHO LANTA !!!... "

Hike à Anza Borrego

(Petit slideshow des photos que j’ai prises à Anza Borrego)

Je sais, je sais, ça fait longtemps que je n’ai pas posté ici, pour diverses raisons. Je vais me rattraper, j’ai plusieurs articles sur ce que j’ai pu faire / voir ces derniers mois en cours de rédaction, mais en attendant… Voici un petit article photo sur mon premier « hike » (= randonnée) ici !

Hier, donc, nous avions décidé d’aller hiker sur les pistes de l’Anza Borrego Desert State Park : comme son nom l’indique, il s’agit d’un parc national du genre désertique. Il existe plusieurs pistes, et nous voulions faire la Hellhole Canyon (5.5 miles l’aller-retour, à peu près 8.8 km), notamment pour voir son oasis et les chutes de Maidenhair.

Le parc étant à presque 2h de voiture de chez nous, départ à 9h avec Greg. Nous avons récupéré Eddy en chemin, et nous nous sommes tranquillement dirigés vers le parc.

En chemin, nous avons croisé une Batmobile :)
En chemin, nous avons croisé une Batmobile 🙂

Nous y sommes arrivés un peu après 11h. Le Visitor Center était fermé, nous nous sommes donc garés sur le parking ouvert près des pistes de hike, nous avons pris nos affaires et nous sommes partis à l’assaut des pistes vers 11h30. Comme nous savions qu’il allait faire grand soleil et plutôt chaud (36-37ºC), nous avions prévu deux litres d’eau chacun, de quoi manger, et pour ma part, de la crème solaire. Je suis blanche de chez blanche, et j’ai plus tendance à cramer qu’à bronzer au soleil si je ne me protège pas…

C’était censé être une piste accessible aux débutants, mais elle a vite commencé à monter. N’étant pas très sportive (euphémisme !), j’ai rapidement commencé à fatiguer. D’autant que j’avais l’estomac vide – pas très malin de ma part sur ce coup-là, j’aurais dû prendre le temps de manger avant de partir. Nous avons donc fait une pause pour que je puisse manger un de mes sandwiches, histoire de reprendre des forces pour repartir de plus belle.

Vers 13h30, après plus de 5 miles à notre actif (il me semble, d’après l’application d’Eddy), nous n’avions toujours pas d’oasis ni de chutes d’eau et nous étions loin d’être de retour près de la voiture. J’ai pris une énième pause pendant que les gars continuaient de monter un peu pour voir si l’oasis n’était pas un peu plus loin. Quand j’ai été un peu reposée, j’ai recommencé à monter, histoire de rejoindre les gars – j’aurais été bien dégoûtée si l’oasis avait été derrière le sommet un peu plus haut. Bon, malheureusement, elle n’y était pas, et une fois au sommet, quand j’ai vu que la piste redescendait pour remonter sur le sommet suivant, j’ai décidé d’attendre pour de bon le retour des gars. Ce qui n’a pas tardé, parce qu’ils n’avaient rien trouvé.

Après avoir pris le temps de manger, nous avons entamé le retour vers la voiture. Nos chevilles en ont pris un coup, mais la descente était nettement plus facile et rapide que la montée – bien qu’un peu casse-gueule.

Finalement, vers 16h, nous avons fini par atteindre la voiture. Pouvoir se poser à l’ombre dans la voiture a fait un bien fou ! Il faut dire que nous étions trempés de sueur, nos chevilles criaient presque grâce, nos jambes aussi… La douche en rentrant était une vraie délivrance. Par contre, j’ai découvert un magnifique coup de soleil dans mon dos et sur mes épaules : visiblement en me tartinant de crème solaire, je l’ai mal / pas assez étalée… Résultat, j’ai des petits bouts de coup de soleil sur les épaules, et dans le dos. Je ne me ferai pas avoir la prochaine fois…

On ne le voit pas tout au fond à droite, il y a la Salton Sea, un lac salé en plein désert.
On ne le voit pas très bien mais tout au fond à droite, il y a la Salton Sea, un lac salé en plein dans le désert.

En conclusion, ce hike était vraiment fatiguant, mais vraiment cool, en dehors du fait qu’on se soit trompés de chemin (on a pris à gauche à un moment au lieu d’aller à droite, donc forcément, pas d’oasis ni de chutes d’eau). En plus de voir des paysages sympas et différents de ce dont on a l’habitude, ça permet de se dépenser un peu et ça fait du bien. Vivement le prochain hike !

More Stories

3 Comments

Laisser un commentaire