Visite à Universal Studios et Hollywood Boulevard

Les 15 et 17 juillet, avec ma sœur, nous sommes allées à Universal Studios Hollywood. À la base, nous devions y aller le vendredi 15 et retourner nous promener à Los Angeles le samedi 16, mais en achetant nos billets, nous nous sommes rendues compte que le billet 2 jours était plus rentable que le billet 1 jour : 105 $ pour le billet 1 jour, contre 119 $ pour le billet 2 jours (avec première visite obligatoire à la date choisie – 15 juillet – et seconde visite dans les 7 jours qui suivaient). Comme nous n’étions pas sûres que nous aurions le temps de tout faire en une journée, nous avons décidé de prendre un billet 2 jours, et nous avons bien fait, parce que c’était vachement cool !

Vendredi

Nous sommes arrivées sur les coups de 12h, malgré un départ à 9h, parce qu’avec ma chance habituelle, nous avons passé 3h en voiture dont 1h30 dans les bouchons (nous aurions dû mettre un peu moins de 2h normalement). Après avoir lâché 18 $ pour le parking du parc, nous avons traversé le Citywalk, une zone commerciale située à côté du parc. Nous en avons profité pour nous arrêter manger à un restaurant de crêpes / galettes – j’avais envie d’une galette, ça faisait trop longtemps. Bon, c’était pas une vraie galette, c’était une crêpe fourrée au jambon-œufs-fromage, mais bon… Après ça, nous nous sommes dirigées vers l’entrée du parc, avec un arrêt dans une boutique de goodies Harry Potter. Je l’aurais bien dévalisée, mais faute de moyens, je m’en suis abstenue. Je me suis contentée d’acheter deux paquets de Dragées Surprises de Bertie Crochue (des bonbons colorés en forme de haricots aux goûts divers et parfois piégés… Type crotte de nez ou ver de terre); un pour moi et un pour Greg, qui m’avait demandé de lui en prendre un.

La première chose que nous avons faite, une fois entrées dans le parc, a bien évidemment été de nous rendre à l’espace Harry Potter (si vous n’aviez pas encore compris combien je suis fan de cette série…) du parc, The Wizarding World of Harry Potter. Nous nous sommes promenées dans la réplique de Hogsmeade, le village sorcier situé à côté de Hogwarts, l’école de magie. Nous avons visité les magasins connus dans la série, comme Zonko (farces et attrapes), Honeydukes (sucreries et autres bonbons), Ollivander’s (baguettes magiques – ma sœur en a d’ailleurs acheté une, celle d’Hermione), Derwish & Banges, etc. Nous nous sommes arrêtées à la Butterbeer Cart, qui vendait de la Butterbeer et du jus de citrouille, deux boissons bien connues du monde d’Harry Potter. J’ai malheureusement été un peu déçue par les deux, ça n’avait pas le goût que je m’en faisais et c’était plutôt écœurant sur la fin…

Nous avons assisté à un petit spectacle d’acteurs / danseurs incarnant des étudiants de Durmstrang (l’école de magie de Scandinavie) et étudiantes de Beauxbatons (l’école de magie de France). Ces personnages apparaissent dans le 4e tome, lors d’un événement appelé le Tournoi des Trois Sorciers, et font un spectacle de présentation lorsqu’ils arrivent à Hogwarts pour cet événement. C’est cette présentation qui est reprise pour le spectacle auquel nous avons assisté. À la fin il était possible de se prendre en photo avec les « étudiants », ce que ma sœur a fait avec joie.

Après ça, nous avons fait notre première attraction, Flight of the Hippogriff, un genre de montagnes russes pas très fortes. C’était sympathique mais loin d’être aussi chouette que la deuxième attraction Harry Potter, que nous avons faite bien plus tard – je reviendrai donc dessus après. Nous voulions la faire juste après, à vrai dire, mais au vu du temps d’attente (1h30), nous avons renoncé et nous sommes dirigées vers une autre partie du parc pour visiter un peu. Il y avait notamment un petit quartier à la française, avec des bâtiments style français, un faux Moulin Rouge, etc. C’était vraiment joli.

Ensuite, nous avons été faire l’attraction Shrek. Il y avait nettement moins de monde pour cette attraction, et la file d’attente était située à l’ombre pour une partie, ce qui a fait du bien, l’autre partie étant dans un bâtiment. Il faut dire qu’encore une fois, le temps était magnifique – en vrai il l’aura été chaque fois qu’on a fait quelque chose – et surtout, il faisait chaud. Bref, cette attraction consistait en un petit film d’animation de 10-15 minutes, une aventure inédite de Shrek, Fiona et les autres personnages. Cette animation était en 4D, c’est-à-dire que nous regardions l’écran en 3D mais qu’en plus, nos sièges bougeaient, tremblaient, vibraient et étaient arrosés comme les personnages pouvaient l’être. C’était sympathique, mais la 3D était un peu broken – à moins que ça n’ait été nos lunettes – ce qui nous a explosé les yeux.

Après cette attraction, nous avons été voir le spectacle de WaterWorld. C’était vraiment chouette, les cascades étaient impressionnantes ! D’ailleurs nous avons tellement aimé que nous y sommes retournées le dimanche, mais ça c’est une autre histoire.

Vers 18h, après WaterWorld, nous avons été voir le spectacle d’Animal Actors. Nous avons pu voir différents animaux parfaitement dressés – chats, chiens, poules, rapaces, souris, etc. – passer les uns après les autres et être présentés par une dresseuse du parc. Ensuite, nous sommes retournées à l’espace Harry Potter pour faire la 2e attraction, The Forbidden Journey of Harry Potter. La file d’attente avait bien diminué, nous avons dû patienter une demi-heure avant de pouvoir passer je pense, après un passage auprès de casiers pour y mettre nos sacs (car c’est interdit d’avoir un sac avec soi pour cette attraction). Et c’était la meilleure attraction que nous ayons faite ! Déjà, l’attraction se situe dans les entrailles de la réplique de Hogwarts, du coup la file d’attente passait par une réplique des serres puis des couloirs de l’école. Les salles (celle de Defence Against the Dark Arts puis le bureau de Dumbledore, le directeur de Hogwarts) étaient conformes à celles des films, et étaient remplies de livres et de choses plus étranges les unes que les autres. On avait vraiment l’impression de se sentir dans le monde d’Harry Potter.

Nous avons finalement pu monter dedans, et c’était vraiment super. Je ne voudrais pas trop en dire trop pour ne pas spoiler les gens qui voudraient la faire un jour (d’autant que je crois que c’est la même peu importe le pays et le parc), mais nous avions presque l’impression de vivre cette aventure pour de vrai.

Une fois sorties et remises de nos émotions (et une galère pour ouvrir le casier contenant les affaires de ma sœur), nous nous sommes dirigées vers la partie inférieure du parc pour faire l’attraction Transformers. Il n’y avait quasiment personne, nous avons dû attendre 15 minutes à tout casser. C’était pas mal mais je n’étais pas bien installée, nous étions plusieurs sur la ligne de sièges mais nous n’avions qu’une barre pour sécuriser tout le monde (vous savez, les barres qu’on abaisse et qui restent bloquées tant que l’attraction est pas finie?), sauf qu’une des personnes de la ligne de siège avait un bon embonpoint et la barre n’était pas descendue au maximum. Je ne suis pas fine non plus, mais du coup je n’étais pas complètement bloquée et comme l’attraction bougeait pas mal, j’ai eu quelques difficultés à rester en place et j’étais moins concentrée du l’attraction.

Nous avons terminé cette journée par une pause Starbucks avant de prendre la route pour rentrer. Il était déjà 20h30, le parc fermait à 21h, et j’étais bien fatiguée, n’ayant pas eu le temps de me reposer vraiment depuis la fin du roadtrip… Nous avons donc repris la voiture, direction la maison. Seulement, une fois n’est pas coutume, nous avons eu droit aux bouchons ! Cette fois parce que pour accéder au freeway, nous avons emprunté une bretelle en travaux. Une voie fermée, puis deux, puis trois, puis arriver au bout de la bretelle 45 minutes après pour découvrir que, ah, ben non, pas d’accès au freeway, détour de 15 minutes par une petite route pour prendre une autre bretelle plus loin ! Et ces bouchons étaient simplement dus aux voies se fermant une à une, donc les voitures sur ces voies devaient s’insérer sur la voie d’à côté sauf que évidemment, pas simple, surtout quand il n’y a aucun panneau au début de la bretelle pour indiquer la fermeture progressive des voies… Comme à l’aller, nous avons mis 3h pour le retour. J’étais morte de chez morte en arrivant, du coup ma sœur a eu pitié de moi et on s’est mises d’accord pour retourner à Universal Studios et Los Angeles le dimanche au lieu du samedi, pour que je puisse dormir le lendemain.

La journée du dimanche fera l’objet d’un prochain article dans quelques jours, histoire d’éviter les articles de 2km de long…

Partager
0 commentaires

Pas de commentaire sur cet article.

Laisser un commentaire