Londres – Préparation du séjour et arrivée

Hello !

Tout d’abord, comme vous pouvez le remarquer, le blog a changé de thème. J’ai été prise d’une envie subite de tout refaire – l’ancien était un tout fait que j’avais pris sur Themeforest par flemme d’en faire un moi-même, mais c’était une véritable usine à gaz, pas complètement responsive, et il causait en prime des problèmes à l’upload d’images (collision avec un plugin que je devais désactiver chaque fois que je voulais uploader une photo)… Bref, pas pratique pour deux sous, et comme j’avais besoin de me détendre ces derniers jours, je me suis attelée à la tâche. J’ai tout de même conservé quelques éléments de l’ancien thème (au niveau de la présentation) que je trouvais assez jolis 😉

Bref ! Venons-en au vif du sujet : comme je l’avais indiqué dans un précédent billet (qui date un peu aujourd’hui), j’avais un séjour d’une petite semaine prévu à Londres en Décembre 2016. Hé bien, c’était il y a huit mois (5 au 11 Décembre 2016), et c’était juste GÉ-NIAL ! Comme pour mon roadtrip aux US, je rédigerai plusieurs articles pour parler de ce voyage, et je vais commencer avec un premier article sur ma préparation du séjour et mon arrivée à Londres 🙂

Ça faisait déjà un an, voire plus, que j’envisageais d’aller passer une semaine de vacances à Londres. À la base, j’avais même pensé y aller en 2015, mais pour tout un tas de raison, je ne l’avais finalement pas fait. En 2016, entre la fin de mes études qui approchait à grands pas et certains soucis d’ordre personnels survenus plus tôt dans l’année, j’ai décidé de me faire plaisir et d’y aller.

En vrai, cette décision a été prise assez rapidement le jour où on m’a parlé (merci encore Albane, si tu passes par là !) d’une promotion sur les billets Eurostar Paris-Londres. C’était courant Septembre 2016, et la promotion faite par la SNCF permettait d’avoir un aller-retour pour 80 €, à condition que les dates d’aller et retour soient d’ici le 11 Décembre 2016. Autant dire que je n’ai pas réfléchi très longtemps haha : mon anniversaire étant le 15 Décembre, je voulais de toute façon y aller et la promotion était très intéressante – 80 € étant le prix d’un billet aller en temps normal… J’ai sauté sur l’occasion et ai décidé de m’offrir ce séjour en cadeau d’anniversaire. (Oui, oui, je me fais des cadeaux d’anniversaire de moi à moi :D)

L’hôtel

Dans la foulée, j’ai donc regardé les hôtels sur le site hotels.com et les logements sur Airbnb. En vrai, j’ai vite abandonné Airbnb, pour différentes raisons : les logements pas forcément super bien placés et pas donnés, les contraintes imposées par les hôtes parfois un peu hallucinantes, la possibilité que la réservation soit annulée un peu au dernier moment pour x raison, … De manière générale je préfère aller à l’hôtel, c’est certes un peu plus cher, mais moins contraignant.

Mon choix a fini par se porter sur un hôtel qui propose en vérité de petits studios : Studios 2 Let Serviced Apartments. Deux raisons : la présence d’une kitchenette dans le studio, et la proximité des gares de St Pancras et Euston. St Pancras étant la gare d’arrivée de l’Eurostar, et Euston étant la gare de départ pour aller aux Studios Harry Potter… Mais ça, j’y reviendrai dans le prochain article. Quoiqu’il en soit, c’était à 5 minutes à pied de ces deux gares, ce qui était vraiment pratique. Après quelques recherches, j’ai fini par opter pour celui-là et j’ai fait ma réservation pour un « large studio » à 750 € les 6 nuits (qui n’est pas le type de studio le moins cher qu’ils aient, mais encore une fois, j’avais décidé de me faire plaisir pour ce séjour).
Bon, comme je revenais tout juste des USA et que j’avais quasiment plus un rond, j’ai choisi la réservation avec paiement à l’hôtel à l’arrivée, et ça me laissait jusque fin Novembre pour annuler si je trouvais mieux et moins cher tout en étant aussi bien placé.

La carte de métro

Suite à ça, j’ai commencé à regarder un peu ce que je voulais faire. Les choses incontournables comme Big Ben, Westminster Abbey, London Tower, Tower Bridge… Ne préférant pas me risquer à vélo dans une ville que je ne connais pas et où ils roulent pas dans le bon sens, j’ai opté pour le métro/bus pour me déplacer. Plusieurs choix se sont alors offerts à moi : Oyster Card (carte à puce magnétique rechargeable) ou Travel Card (titre papier disponible à la journée ou à la semaine) ? Je ne sais plus pour quelles raisons mais j’ai opté pour la TravelCard 7j zones 1-4 (56 €) et je l’ai commandée sur la boutique en ligne de l’office de tourisme de Grande-Bretagne. Elle s’est malheureusement démagnétisée au bout d’une journée, je conseillerais donc plutôt la Oyster Card – d’autant que la Oyster Card est en fin de compte plus rentable si j’en crois le site Escapade à Londres, qui m’a beaucoup servi pour préparer mon voyage – dommage que je l’aie découvert qu’après !

La Travel Card

Les attractions

Pour les attractions, après réflexion, j’ai décidé de prendre le London Pass, que j’ai acheté sur la même boutique. Je prévoyais de faire un certain nombre d’attractions, aussi ai-je pris le pass 6j (148 €). Encore une fois, pas vraiment un bon choix – pas au niveau du pass en lui-même mais plutôt au niveau du nombre de jours : au vu de mon planning, un 3j aurait suffit en vérité, parce qu’il n’y avait vraiment que le mercredi, le jeudi et le vendredi que j’avais le temps de faire une des attractions incluses dans le pass. Je le saurai pour la prochaine fois, du coup 😉

Le London Pass

J’ai également acheté des billets pour visiter les Studios Harry Potter et Stonehenge. Ces visites feront l’objet d’articles à venir, donc je ne m’étalerai pas trop dessus dans cet article, mais sachez que j’ai acheté et imprimé les billets en avance, de même qu’un billet de train aller-retour pour pouvoir me rendre aux Studios.

L’argent

Pour l’argent, j’avais le choix entre retirer avant et faire changer au meilleur taux possible sur Paris, ou retirer sur place. Je n’aime pas trop me promener avec de grosses quantités de cash sur moi, aussi ai-je opté pour la première solution. J’avoue n’avoir pas trop calculé le plus avantageux, j’ai surtout opté pour le moins chiant sur ce coup-là.

Lundi

Le 5 décembre est vite arrivé, et à 16h et des poussières, j’embarquais dans l’Eurostar. Comme à mon habitude, j’avais pris soin d’arriver bieeeeen en avance – j’ai dû attendre trois quarts d’heure je pense. Le trajet s’est très bien passé, le train était plutôt vide et je n’avais personne à côté de moi, donc j’avais la paix.

A l’arrivée, la première chose que j’ai faite en descendant du train, a été de partir en mission « acheter un adaptateur de prise ». Eh oui ! Les Anglais n’ont pas le même type de prises que nous, ce que je savais pertinemment, sauf que comme une débile, j’ai complètement oublié. Heureusement, il y avait une petite supérette dans la gare qui en proposait à £9.99. Après ça, je suis sortie de la gare pour trouver mon hôtel. Ça n’a pas été bien compliqué de trouver, et là, le moment fatidique est venu : celui de payer mes frais d’hôtel. Vous je sais pas, mais moi je flippe toujours à l’idée que ma carte ne passe pas pour une raison x ou y. À priori pas de raison que ça passe pas, mais quand même, j’ai toujours cette petite angoisse… Pour rien évidemment, puis que c’est passé sans souci. Suite à ça, le monsieur a pris ma valise et m’a emmenée à mon studio deux portes plus loin. Il se trouvait au 2e étage, au fond d’un couloir, et j’avais vue sur la rue.

Globalement, rien à redire à part peut-être l’étroitesse de la salle de bains : faut pas être obèse ou gigantesque hein… Mais sinon, c’était super calme et le lit était super confortable (jamais aussi bien dormi en étant pas chez moi !).

Après ça je suis allée du côté d’Euston faire un peu de repérage : le lendemain, j’avais ma visite aux Studios Harry Potter, il fallait donc que je retire mes billets de train et que je voie un peu l’organisation de la gare. Je n’ai eu aucun problème pour tout ça : comme en France, la gare dispose de bornes automatiques qui permettent le retrait et l’achat de billets. Pour ma part, il m’a suffit de rentrer la référence de mon dossier, insérer la carte que j’avais utilisée pour payer les billets et zou, c’était bouclé.

Dans la foulée, j’en profité pour aller manger ; mon choix s’est porté sur Ed’s Diner, un fast-food à proximité de la gare. Pire idée de ma vie ! C’était dégueulasse. Enfin, plus exactement, ça n’avait pas de goût. Genre, zéro goût quoi. Même leur sauce, à part être piquante, elle n’avait aucun goût. Et je ne vous parle pas des maux d’estomac que j’ai eu après… Je déconseille très fortement, du coup.

Suite à ça, je suis allée me coucher, histoire d’être en forme pour ma visite des Studios Harry Potter. J’étais excitée comme une puce à l’idée d’y aller, et j’ai vraiment adoré ! Mais ça j’en parlerai dans le prochain article 😉 je vais essayer de ne pas mettre trop longtemps pour le sortir, lui et les suivants…

Partager
0 commentaires

Pas de commentaire sur cet article.

Laisser un commentaire