Londres – Jours 6 et 7 : Stohehenge, Bath et départ

Hello ! Bon alors normalement, vous ne devriez pas avoir attendu trop longtemps depuis le dernier article pour lire celui-ci 🙂 comme le titre l’indique, je vais parler de ma visite guidée de Stonehenge, Lacock et Bath.

Avant de partir pour Londres, je m’étais renseignée pour visiter Stonehenge ; j’ai toujours été fascinée par ce genre de monument mégalithique (et tout particulièrement celui-là), du coup il fallait absolument que j’y aille pendant mon passage sur le territoire anglais. La seule chose qui me chagrinait un peu, c’était que ce serait forcément plein de touristes et que je ne pourrais pas m’en approcher autant que je le voudrais, comme il existe une distance de sécurité autour du cercle de pierres.

Et puis, en cherchant un peu, j’ai découvert qu’il existait des visites spécifiques, en petit groupe et en dehors des heures de visites pour le grand public, qui permettent aux visiteurs de marcher au milieu du cercle… Et qu’il restait des places pour une date lors de la semaine que j’allais passer à Londres. Inutile de vous dire que je n’ai pas résisté bien longtemps, et j’ai fini par opter pour le circuit de Premium Tours : départ en bus de Londres, visite de Stonehenge, puis Lacock – un petit village pittoresque connu pour avoir été lieu de tournage de certains films et séries (dont Harry Potter) puis les thermes romains de Bath, puis retour à Londres, pour la modique somme de £135 (soit environ 150 €).

Bref, donc, cette sixième journée était consacrée à cette visite guidée. Comme le bus passait à 5h du matin à un arrêt situé non loin de mon hôtel, à 4h j’étais levée, et à 4h45 j’étais sur place à l’attendre. Je n’étais pas la seule, il y avait bien six ou sept personnes qui attendaient avec moi. Le bus est arrivé à l’heure, ils ont vérifié les identités et tout, et à 6h, après deux autres arrêts dans Londres, nous étions en route pour Stonehenge. Nous avions un super guide, un peu âgé, à la voix toute douce, qui nous racontait anecdotes et histoires sur les villes où le bus passait, c’était vraiment intéressant !

Nous sommes arrivés sur les coups de 8h au Visitor Center, où nous avons été accueillis et redirigés vers une navette qui nous a amené au plus près du cercle de pierres, et là nous avons eu une heure pour prendre des photos, explorer de fond en comble, sur fond d’explications et anecdotes racontés par notre super guide. Évidemment, interdiction de toucher les pierres sous peine de se faire sortir par les vigiles qui surveillent, par contre, photos à volonté.

C’est marrant parce que je m’attendais à un petit quelque chose de je ne sais pas trop quoi – tellement d’histoires, de mythes, d’interrogations autour de ce lieu – mais au final, ça a l’air d’être un lieu comme un autre… Mais je suis quand même très heureuse d’avoir pu y aller ! Bien sûr, de retour au Visitor Center, je suis passée par la boutique où j’ai pu trouver une petite boule de neige à l’effigie du cercle de pierres 😀 seule bémol, un couple qui n’a pas arrêté de se disputer (sans trop de faire de scène évidemment mais c’était assez flagrant) pour qui s’occuperait – ou, en l’occurrence, ne s’occuperait pas – de leur bébé. Un peu triste pour ce gosse si vous voulez mon avis…

Vers 9h30, une fois que tout le monde a eu terminé ses emplettes, nous sommes retournés au bus, cette fois direction Lacock, situé à 45 minutes/1h de Stonehenge. Là-bas, nous avons pris un petit-déjeuner anglais au Georges Inn, à base de saucisses, bacon, haricots blancs, œufs brouillés et café (ou thé, au choix, mais je suis plus café) pour £12.95. L’arrêt est obligatoire bien sûr, par contre le petit-déjeuner ne l’est pas, si vous ne souhaitez pas manger, pas de soucis. C’est une option supplémentaire à vrai dire, ce n’est pas inclus dans le prix de base de la visite guidée.

Après le petit-déjeuner, nous sommes partis à pied visiter rapidement le village ; le guide nous a montré des maisons utilisées dans Harry Potter, une grange qui servait à stocker les biens, animaux et nourriture utilisés comme paiement d’une taxe au moyen-âge, et bien sûr, l’abbaye de Lacock, que nous n’avons malheureusement pu voir que de loin…

Vers 11h30, juste après, nous avons repris le bus, cette fois direction la ville de Bath, située à une petite heure de là. Là-bas, notre guide nous a emmené à l’entrée des Thermes, nous a donné nos billets, puis nous avons eu quartier libre jusqu’à 13h45. J’ai visité les Thermes assez rapidement, c’était pas mal intéressant à voir, puis j’ai fait quelques boutiques pour trouver une boule de neige de la ville et j’ai terminé au Starbucks du coin pour me réchauffer en attendant de retourner au bus. La ville comporte une cathédrale (à côté des Thermes) assez jolie à voir, et ce jour-là un marché de Noël se tenait à ses pieds, j’y ai rien trouvé de très intéressant et il y avait beaucoup trop de mondes, mais ça peut être intéressant à voir à cette période quand on y passe !

Évidemment, à 13h45, il manquait quelqu’un, notre guide n’était pas très heureux – apparemment ils n’ont pas l’autorisation d’arrêter le bus à cet endroit, donc il fallait se dépêcher… Nous sommes partis 5-10 minutes plus tard quand la personne manquante est enfin arrivée, et nous sommes repartis direction Londres. Le retour a pris une éternité (genre, vraiment), avec une seule pause de 15 minutes, à cause des bouchons pour rentrer dans Londres… Normalement, on met 2h30 – allez, disons 3h quand on a un grand bus – mais là, on a dû arriver à Victoria Station vers 17h30-18h facile. J’ai dû arriver à mon hôtel vers 18h30-45, juste à temps pour ressortir manger au Burger King d’à côté, puis ranger mes affaires tranquillement parce que je repartais le lendemain matin.

Le lendemain matin, comme je devais rendre la chambre à 11h, je me suis levée vers 9h pour avoir le temps de finir de ranger et me préparer tranquillement ; j’ai rendu la chambre et je suis allée petit-déjeuner au Pain Quotidien de St Pancras en attendant mon train. Bien sûr, il faisait super beau ce jour-là, que je ne pouvais rien faire parce que mon train était à 12h30 et que j’avais ma valise – sinon ce n’est pas drôle… Au moins, je n’ai pas eu de problèmes de train ni de RER pour ensuite rentrer chez moi.

Dans l’ensemble, j’ai a-do-ré mon séjour ! Londres est vraiment une chouette ville (même si, je l’ai déjà dit, on entend parler français à tous les coins de rue, donc pas idéal pour une coupure complète), j’ai pu y voir plein de choses, mais je sais que j’ai encore plein de choses à voir… Donc j’y retournerai, dans un futur plus ou moins proche, je ne sais pas encore.

En tout cas, c’était le premier voyage que je faisais vraiment toute seule – quand j’ai été au Japon il y a sept ans, je devais être seule et finalement je suis partie avec des amies de la fac, et aux USA, soit j’étais avec mes ex-colocs soit avec ma sœur. Dans tous les cas, j’ai adoré voyager seule. J’ai fait ce que je voulais, comme je voulais, quand je voulais, je n’avais de comptes à rendre à personne, pas non plus besoin de composer avec qui que ce soit pour savoir quoi, quand et où manger ou aller… Bref, c’était presque parfait. Évidemment, partir avec des gens et se faire des souvenirs avec eux c’est bien aussi, mais j’apprécie assez me retrouver seule aussi de temps en temps… Du coup, j’ai recommencé en Novembre dernier, en partant quelques jours à Venise. Vous vous doutez bien, donc, que même si je suis arrivée à la fin des posts sur mon voyage à Londres, les articles de voyage, ce n’est pas terminé – je vous parlerai prochainement de ces quelques jours à Venise, je ne sais pas encore en combien de posts par contre… Et de manière générale, une de mes résolutions est d’essayer de partir en visite à l’étranger au moins une semaine par an, donc… Ce n’est pas terminé 🙂

Dans tous les cas, j’espère que ces quelques posts auront réussi à vous intéresser à Londres et à vous pousser à y aller au moins une fois dans votre vie, et donc on se retrouve très vite pour parler de Venise !

Partager
0 commentaires

Pas de commentaire sur cet article.

Laisser un commentaire