Londres – Jour 3 : Sky Garden, Windsor Castle et afternoon tea

Comme promis, me revoilà avec un deuxième article sur mon dernier séjour à Londres ! (Je m’excuse d’avance, j’essaye de réduire la quantité de photos dans mes articles mais c’est pas encore ça…)

Après un début un peu foireux, entre problèmes de santé et problèmes logistique, j’espérais que les jours suivants ça s’arrangerait. Évidemment, ça n’a pas été le cas, puisqu’en me réveillant ce matin, la zone douloureuse autour de ma mâchoire s’était étendue, descendant jusque dans le cou, sous la mâchoire ; pire que ça, même : rien que toucher du bout du doigt l’angle de ma mâchoire me faisait sauter au plafond. J’avais presque l’impression d’avoir l’os brisé tellement c’était douloureux. Mais, étrangement, pas de gonflements, rougeurs ou de fièvre. Mais c’est là que j’ai commencé à réellement me demander si j’avais pas une infection. Et à penser que ce fichu bain de bouche antiseptique avait pas franchement l’air efficace… Enfin du coup, j’étais pas très rassurée, parce que ma carte européenne d’assurance maladie était expirée, je me voyais pas aller aux urgences ou chez le médecin parce que je savais pas combien ça allait me coûter… Et en prime, dans le roman que je lisais (un des tomes de L’Âge des Cinq de Trudi Canavan, donc), ça parlait d’infection qui s’étendait jusqu’aux organes vitaux et tout et tout… Bref, j’étais pas rassurée.

M’enfin, j’avais quand même rendez-vous à 9h30 à la Darwin Brasserie, à la Sky Garden, pour petit-déjeuner, donc il fallait que j’y aille. La Sky Garden, qu’est-ce que c’est ? C’est une immense tour de verre, dont la forme me fait un peu penser à un pouce un peu aplati sur le dessus (quoi, c’est une comparaison valable non ?) et qui, depuis ses 35, 36 et 37e étages, offre une magnifique vue sur Londres. Il y a plusieurs restaurants et un bar dans cette tour, et suite aux conseils de mon amie Sam, j’ai réservé à la Darwin Brasserie pour petit-déjeuner.

Bon, alors déjà, pour y aller, je suis descendue à la station Bank. Et très franchement… Je crois que j’ai trouvé le Châtelet de Londres. C’est grand, mal indiqué, on s’y perd, il faut marcher 15 minutes pour sortir… Bref, c’était relativement chiant, d’autant que c’était plus ou moins en heure de pointe, donc pas trop serré dans le métro, mais un monde pas possible qui descend là. Même dans la rue pour aller à la Sky Garden c’était blindé, c’est fou. Mais bon, j’ai fini par y arriver… Et me tromper de porte. L’entrée pour les 35-36-37e étages n’est pas la même que les entrées classiques : il faut aller derrière la tour, et prendre la porte tout à gauche, à côté de la deuxième entrée “normale”. Sauf que comme ils étaient en train de nettoyer / réparer la porte, je suis allée à côté… Pas douée, bonjouuuuuur.

Une fois la sécurité passée, j’ai pris l’ascenseur, et ma foi, il est arrivé au 36e assez rapidement. Là, j’ai pris le temps de faire un petit tour et prendre en photo le mini-jardin, avant de monter à la Darwin Brasserie, où j’ai eu la chance d’être installée à une table près de la fenêtre donc magnifique vue sur Londres et la Tamise. Juste dommage qu’il ait fait aussi moche 🙁 niveau nourriture, j’ai pris des pancakes (accompagnés de bananes caramélisées et sauce chocolat), un jus d’orange et un cappuccino, ce qui m’est revenu à £25.47, soit presque 30 €. C’était pas mal du tout, mais mon problème de mâchoire m’a un peu gâché tout ça.

Vers 10h15, une fois mon petit-déjeuner terminé, je suis repartie direction la station Bank pour prendre la ligne Waterloo & City (qui ne fait que ce trajet : Bank <-> Waterloo & City, j’ai trouvé ça marrant) direction la gare de Waterloo, pour aller visiter le château de Windsor. Le billet de visite du château était à £21.20 (presque 25 €) sur le site de la Royal Collection Trust, et pour y aller j’ai pris un anytime day return à £19.30 (~23 €) sur le site de la South Western Railway, ce qui me permettait d’y aller et d’en revenir quand je voulais, le même jour. D’ailleurs, comme je ne savais pas de combien de temps je disposerais ce jour-là entre mon arrivée à la gare et le départ de mon train à 10h58, j’avais opté pour le retrait des billets à Euston, chose faite le jour de mon arrivée.

Il n’y avait pas grand monde dans le train, et avec ma liseuse je n’ai pas vu l’heure de trajet passer. Évidemment, il ne faisait pas plus beau à Windsor qu’à Londres, ce temps gris pluvieux était franchement déprimant… Je suis montée tranquillement jusqu’au château, avec un passage par une boutique de souvenirs pour prendre un magnet (pour mon futur frigo :D) et une boule à neige, puis je suis rentrée dans le château. Il n’y avait pas grand monde, j’étais agréablement surprise. Bien sûr, passage obligé par la sécurité avant de pénétrer plus loin dans l’enceinte du domaine, et mention spéciale au pauvre agent de sécurité qui s’est pris une sacrée décharge quand il m’a touchée pour me demander de me décaler… Avec ce froid sec j’électrise tout le monde, certains de mes collègues ne veulent plus me faire la bise de peur de se prendre une décharge haha !

Bref, j’ai donc visité le château tranquillement. Malheureusement, quasiment pas de photos en intérieur parce que c’était interdit (dommage), mais très franchement… Il a peut-être l’air d’être une forteresse de l’extérieur, mais à l’intérieur, il a pas grand chose à envier au Château de Versailles !! Tout est brillant, doré, un peu de rouge par ci par là, c’est limite un peu trop ostentatoire même, mais vraiment superbe à regarder. Par contre à y vivre on doit avoir mal aux yeux à force…

Exceptionnellement ce jour-là le château devait fermer plus tôt, sans doute une réception pour je ne sais quelle occasion parce que dans l’une des salles de réception j’ai aperçu des centaines de verres à pieds attendant d’être servis. Je ne sais pas si c’était à cause de ça mais étonnamment, il n’y avait pas grand monde, c’était vraiment agréable.

Après un petit tour dehors, je me suis dirigée vers la Chapelle St George, qui était, elle aussi, magnifique. Par bien des côtés, elle m’a rappelé l’Abbaye de Westminster… Mais là aussi, photos interdites, hélas.

En fait, les seuls endroits où les photos n’étaient pas expressément interdites, c’était :

  • À la Queen Mary’s Doll’s House :
  • Quelques endroits par ci par là :

Au total, j’ai dû passer 1h30 dans l’enceinte du château. Comme d’habitude je marche vite, et si en plus je peux pas prendre de photos… Mais si vous aimez prendre le temps de regarder les choses et y aller lentement, prévoyez au moins deux heures. Vers 14h, du coup, je suis sortie et j’ai cherché un salon de thé dans les parages pour un afternoon tea, vu que je n’avais pas mangé depuis le petit-déjeuner du matin. J’en ai trouvé un petit, vraiment sympa, à deux pas du château, qui s’appelle Clarence Brasserie and Tea Room, où j’ai pris un afternoon tea traditionnel avec un thé au jasmin (c’est mon thé préféré avec le thé matcha je crois). Hé ben c’était vraiment super bon, et pas trop cher : £10.95, soit environ 13 € (forcément, moins de nourriture aha). Le scone, tout particulièrement, était délicieux, rien à voir avec ceux de The Tea Terrasse de la veille. Je recommande vraiment ce petit salon de thé si vous allez visiter Windsor et que vous voulez prendre un thé après 🙂

Après ça, je suis rentrée sur Londres, j’ai dû arriver sur les coups de 16h30. Vu que j’étais levée depuis 7h30, je suis rentrée à l’hôtel me reposer deux petites heures, avant de ressortir direction St Pancras pour dîner au Pain Quotidien. (Oui, cette chaîne de restaurants a vraiment été mon “QG” pour manger aha) Ils faisaient de la soupe, ce qui m’arrangeait carrément puisque je ne pouvais toujours pas ouvrir la bouche. D’ailleurs, cette histoire de potentielle infection commençait vraiment à m’inquiéter, parce que j’avais rien sous la main pour l’endiguer, s’il y en avait bien une, à part cet espèce de bain de bouche censé être antiseptique mais qui n’avait franchement pas eu effet… Et j’ai fini par enfin penser aux huiles essentielles. Il faut savoir que ma mère utilise beaucoup d’huiles essentielles, et par extension, j’en utilise un peu et je connais quelques propriétés. Du coup, j’ai regardé où est-ce que je pouvais en trouver et à quelle heure ça fermait… Et le magasin le plus proche était un Neal’s Yard Remedy, à Covent Garden, qui fermait à 20h et il était 19h30. J’ai dû me dépêcher de finir de manger, régler (la serveuse a dû se demander ce qu’il me prenait d’être aussi pressée) et d’aller là-bas avant la fermeture. J’y ai trouvé de l’huile essentielle d’arbre à thé, qui a des propriétés anti-bactériennes puissantes (testé, approuvé, avant même cette histoire de mâchoire) et est particulièrement recommandée en cas d’infection buccale. Bon, le flacon m’a coûté quasiment 10 € à lui tout seul, mais c’est pas grave. Dès que je suis rentrée j’ai pris un Doliprane pour la douleur et j’ai fait un bain de bouche, puis un autre avant de me coucher quelques heures après… Spoiler : je ne suis pas morte, et ça allait même mieux le lendemain 🙂

Bref ! C’est tout pour cette journée, c’était sans doute la journée la moins touchée par la loose, mais ne vous inquiétez pas, c’est revenu le lendemain… On se retrouve samedi de la semaine prochaine pour un ultime article sur mon troisième jour et le départ, et sans doute avant pour des articles livresques 😉

Partager
0 commentaires

Pas de commentaire sur cet article.

Laisser un commentaire