Exposition – Dragonland

L’an dernier, du 25 Mai au 3 Septembre, se tenait l’exposition Dragonland, au parc des expositions de la Porte de Versailles. Si vous me connaissez un minimum, vous savez combien j’aime les dragons… Alors évidemment, il fallait absolument que j’y aille, je m’y suis donc rendue le 2 Septembre avec trois amies. J’ai pris pas mal de photos mais cette fois j’ai essayé de ne mettre que le strict minimum… 😉

L’organisation de l’exposition

Les visiteurs suivaient un chemin prédéfini :

– Une petite partie « cinéma », où nous ne nous sommes pas attardées
Aux origines du monstre : une partie consacrée à la tombe M45 de Xishuipo : la tombe d’un probable Shaman dont le corps a été retrouvé entouré des formes d’un tigre et d’un dragon chinois, formes réalisées à l’aide de coquillages
Ces dragons du monde entier : une partie consacrée aux monstres mythologiques (ou non) qui se rapprochent le plus des dragons, dans le monde entier
Les curiosités du dragon : une partie « cabinet des curiosités », présentant des tableaux, squelettes et autres objets réputés comme ayant appartenu à des dragons
L’allée des légendes : une partie, sous forme d’ombres chinoises projetées, évoquant les mythes et histoires auxquels les dragons prennent part
D’un monde à l’autre : quasiment le reste de l’exposition, avec les différents dragons
L’art de Ciruelo : une partie exposant les différents artworks représentant des dragons de l’artiste Ciruelo
– Une partie fun avec un carrousel de dragons et la possibilité de se faire prendre en photo chevauchant un dragon et brandissant une arme
– La boutique

Les dragons

– Les dragons classiques : rouge, vert, blanc, doré, bleu, orange
– Les œufs de dragon
– Les dragons au Moyen-Âge
– La vouivre, les gargouilles, le tanhiwa
– Les dragons en Asie
– Les dragons dans l’antiquité
– Les dragons chez les Vikings

En vrac, quelques photos des dragons « grandeur nature » présentés :

Mon avis global

Globalement, j’ai été déçue par cette exposition, qui se voulait plus à destination des enfants que réellement pour tout public. D’abord, le prix d’entrée était cher pour le temps qu’on y a passé (15,90 €, 45 minutes) ; ensuite, l’espace occupé par chaque type de dragon n’était pas du tout uniforme. Les premiers prenaient une grosse place, sans doute parce que c’étaient les types de dragon « classiques », mais du coup les moins classiques se retrouvaient tous tassés dans le même coin, c’était un peu dommage…

Au niveau des informations, c’était vraiment léger. Trop peu d’informations données – par exemple, pour la Vouivre, sa légende française, quand même assez connue, n’est pas du tout précisée ; la légende de Siegfried et le trésor des Nibelungen, elle, n’est carrément pas abordée ; celles de Jormungand, Nídögg et Fäfnir dans la mythologie nordique, ne le sont pas non plus ou alors tout juste abordées dans la partie Dragons du monde entier… Bref, ils se sont contentés de balancer quelques mythes par ci par là, mais sans donner trop de détails – pourquoi Hercule a-t-il dû couper les têtes de l’Hydre ? Où peut-on trouver des gargouilles à Paris (au hasard… Notre-Dame) ?, etc. Alors, je n’ai pas pris l’audio-guide, parce que je lis plus vite que les gens ne parlent et ça m’agace d’attendre à un endroit en attendant que le guide finisse de parler… Peut-être que c’était abordé dedans, du coup, je n’en sais rien, mais je trouve ça terriblement dommage qu’au niveau affichage, il y ait si peu d’informations. À la limite, pourquoi n’avoir pas fait un livret d’information donné au début de la visite ?

Enfin surtout, le gros point noir de cette exposition, c’était l’absence d’une partie concrète consacrée à la représentation des dragons dans la littérature, l’art, les jeux-vidéos, les séries TV… Il y avait, certes, la partie l’Allée des Légendes, mais bon, soyons sérieux deux minutes : les ombres chinoises ne donnent franchement pas d’informations. Encore une fois, peut-être que l’audio-guide en donnait, mais quand on n’aime pas (mon cas) ou qu’on est sourd… C’est très moyen.

Du coup, en terme de littérature, à peine une ligne pour évoquer Eragon dans l’exposition mais rien sur Dragonlance de Weis & Hickman, L’Assassin Royal et tout son univers étendu de Robin Hobb, Harry Potter de J.K. Rowling, Le Trône de Fer de George R. R. Martin, Téméraire de Naomi Novik, L’Âge du Feu de E. E. Knight, Vérité de Dawn Cook…
Pour les jeux (vidéos ou non), il y aurait eu beaucoup à dire sur Spyro the Dragon, Dragon Quest, Dragon Force, Tomb Raider 2, Dungeons & Dragons, Fire Emblem, The Elder Scrolls V, Pokemon, Yu-Gi-Oh! et bien d’autres encore…
Et je ne vous parle même pas des séries TV, films et autres animes (Dragon Ball, Game of Thrones, L’Histoire Sans Fin, La Caverne de la Rose d’Or, Fairy Tail, Dragons 1 & 2, Le Règne du Feu, …).
Enfin, côté art, à part le partenariat avec Ciruelo qui consistait en l’affichage de 5 ou 6 illustrations, magnifiques certes, mais pas grand chose non plus ! Pourtant, de nombreux artistes ont eu l’occasion de réaliser des travaux mettant en scène des dragons. Bref, c’est bien dommage de ne pas avoir fait plus de ce côté-là… Je sais qu’on peut pas tout mettre dans une exposition, mais je sais pas, ça c’est quand même la base, ne serait-ce qu’un panneau avec les jaquettes et couvertures aurait été le minimum !

Dernier point négatif… La boutique ! Alors, peut-être que c’est dû au fait qu’on y a été l’avant-dernier jour, mais sérieusement, il n’y avait quasiment rien dedans. Pas de vente des livres que j’ai cité plus haut sauf Eragon (sans doute parce que Ciruelo a réalisé les artworks officiels) mais c’est tout, pas de vente d’artworks autres que ceux de Ciruelo, pas de jeux-vidéos, quasiment rien. Encore une fois, très dommage, s’il y avait eu des ouvrages tels que Dragonologie l’encyclopédie des dragons ou Monstres et dragons, les romans que je cite plus haut ou les jeux-vidéos, je suis certaine que nombre de gens en auraient acheté après avoir eu leur curiosité titillée.

Bref, globalement, même si ce que j’ai vu était sympa – les dragons étaient malgré tout assez bien faits – je suis ressortie assez déçue de cette exposition, que je m’attendais à être plus fournie, plus travaillée, plus précise. Du coup, je suis curieuse de savoir : ai-je été la seule déçue, ou vous aussi, si vous avez pu y aller ?

Partager
0 commentaires

Pas de commentaire sur cet article.

Laisser un commentaire